ASTIE
 
 
Valentine Dind

Techniques mixtes

12 novembre au 18 décembre 2015


HS : Pourriez-vous d'abord vous présenter à nos lecteurs?

VD : La peinture :
C'est sur le conseil d'une femme qui m'a dit un jour : « vous devriez peindre » que je me suis mise à peindre. Ce que j'aime par-dessus tout en peinture, c'est le sentiment de liberté. Je me promène à travers les jus de couleurs, leur fusion, la légèreté des espaces ou au contraire leur profondeur.


Mon initiation à la peinture :

Durant 6 ans, je prends des cours du soir, avec l'artiste peintre « Elisabeth Llach » à Lausanne. (1999-2005)
Avec son acuité à percevoir ce qui m'anime, elle me permet de développer mon style de peinture.
De 2005 à ce jour, je travaille dans un petit atelier à Lausanne.
En 2010, je prends part à la performance du Flon street painting.





En 2011, pour la première fois, mes peintures sont exposées à la Rueyre à Jouxtens-Mézery.
En 2013, je participe à une exposition collective à l'EPSIC, à Lausanne.
Mon autre passion : les relations humaines.
J'ai un parcours dans le travail social comme éducatrice spécialisée et éducatrice de l'enfance. J'ai travaillé aussi bien avec des enfants et des adultes ordinaires et extraordinaires.
J'ai étudié à Montréal, la relation d'aide (C.Rodgers/C. Portelance) pour devenir thérapeute.
En 2014, j'ai obtenu mon diplôme en kinésiologie. Ces deux approches thérapeutiques et complémentaires, l'une par la parole, l'autre par le corps permettent de développer nos ressources personnelles et ainsi de mieux vivre.
Actuellement, j'ai une pratique de thérapeute en kinésiologie et en relation d'aide à Lausanne aussi bien pour des enfants que des adultes. www.valentinedind.ch

HS: Comment définiriez-vous votre art et votre façon de travailler ?

VD: Peindre me demande de m'intérioriser, de « m'habiter », d'être concentrée et éveillée en moi. C'est un travail sur mon intériorité. Alors, je peux plonger dans les territoires inconnus et les méandres de la peinture. Je me laisse, ensuite inspirer, par les couleurs, leur intensité, leur densité, leur vibration ; la matière que j'applique et par l'impulsion des mouvements que je crée en posant mes pinceaux. Ainsi la composition se construit. Par touches, couches et gestes successifs.

La peinture pour moi est liée à l'expérience optimale. Quand je peins, je suis totalement et profondément engagée dans cet acte de création. Je m'abandonne à ce plaisir. Le monde n'existe plus dans ces moments-là. Je suis entièrement happée par la peinture.


HS : Quelles techniques utilisez-vous et préférez-vous ?

VD: La technique principale employée, est le lavis. Cette technique me permet de jouer sur les transparences, l'intensité des couleurs et la densité de la matière. J'aime ce travail de recherche entre « fluidité et épaisseur ».


HS: Quels sont les peintres que vous admirez ?

VD : Mes inspirateurs en peinture sont Mark Rothko pour son travail sur l'intensité, la vibration et la profondeur des couleurs et Antoni Tapies pour son travail sur la matière. (Sable, colle, papier, carton, tissu, objet)



Valentine Dind

Techniques mixtes

Exposition : du 12 novembre au 18 décembre 2015

Galerie ELA, Cafétéria des Bâtiments EL , ELA 010

Curatrice : Homeira Sunderland

Information : astie.epfl.ch ou 021 693 28 23

Last modification : 10h12, vendredi le 27 avril, 2018