Thomas Desbrières – Briser le temps pour l’observer

ASTIE
 
 

EXPOSITION ART FRACTAL

Du 16 avril au 15 juin, l’artiste Thomas Desbrières expose à la cafétéria des bâtiments EL « Le chronoscope, Images du temps ».

Passionné de sciences et d'art, Thomas Desbrières cherche à allier ces deux domaines dans son travail artistique.

De formation scientifique (sciences des matériaux, programmation informatique), il a poursuivi des études d'histoire de l'art et archéologie.

Il vit en France, où il a dejà exposé à Dijon.

Thomas Desbrières s'intéresse aux constructions géométriques et à la complexité des motifs. Ses thèmes sont les ornements décoratifs, comme les entrelacs et l'orfèvrerie souvent inspirés de différentes civilisations, l'architecture, mais aussi l'horlogerie, les inventions et les mécanismes compliqués.

« Depuis des années, je suis fasciné par l'esthétique des images fractales crées à l'aide des ordinateurs. L'art fractal est un art numérique récent. Il repose sur des formules mathématiques répétées en boucle selon un processus algorithmique. Le concept scientifique à la base des fractales s'inspire des formes naturelles comme les flocons de neige, les arbres ou la forme des nuages. Cette technique me permet de créer des images inédites, surprenantes et d'une grande richesse de détails.

« Ma volonté est également de raconter des histoires avec mes tableaux. Je cherche à les intégrer dans un univers artistico-scientifique fait d'expériences et de machines inventées. L'exposition « Chronoscope » montre ainsi une expérience scientifique fictive dont le but est de capter des images du temps. Elle pose les questions : à quoi pourrait ressembler le temps ? Et comment pourrions-nous l'observer ?

« Les tableaux fractals présentés sont comme les images résultats de cette expérience. Ce sont des visions originales du temps obtenues par le Chronoscope. Ils montrent des mécanismes complexes, des cycles démultipliés à l'infini. Leur aspect évoque celui d'horloges étranges, dont les coloris dorés rappellent également le laiton des instruments de précision. »

Histoire contexte des tableaux
« Je mets en scène le personnage Senarius, un inventeur inspiré de l'univers de Jules Verne. Il a créé le « Je mets en scène le personnage Senarius, un inventeur inspiré de l'univers de Jules Verne. Il a créé le Chronoscope, un instrument scientifique imaginaire qui permet de voir le temps. Son fonctionnement est inspiré des accélérateurs de particules qui brisent les particules pour observer leur composition. De la même façon, le Chronoscope provoque l'impact de deux temps contraires.Ils'agitd'unprincipesymbolique et poétique qui revient à « briser » le temps pour l'observer.

« Senarius est parti s'installer en plein désert au moment précis d'une éclipse de Soleil. Cet instant particulier est un moment exceptionnel. Car l'éclipse produit un effet temporel graÌ‚ce auquel le Chronoscope peut capter un flash de temps. Le moment de l'éclipse s'est alors brisé en 12 éclats figés. Les tableaux obtenus sont les 12 éclats de temps. Ils représentent le temps au moment de l'éclipse. »

« LE CHRONOSCOPE: IMAGES DU TEMPS, ECLATS DE TEMPS »

Site : thomas.desbrieres.pagesperso-orange.fr

Exposition : du 16 avril au 6 juin 2018

Galerie ELA, Cafétéria des Bâtiments EL , ELA 010

Curatrice : Homeira Sunderland

Information : astie.epfl.ch ou 021 693 28 23

Text: Thomas Desbrires


Last modification : 16h43, lundi le 16 avril, 2018